vendredi 29 avril 2011

« Quand ça fait chaud dedans, ça fait chaud à Johnny Dick ! »

Il montre sa gratte, mais nous, jusqu'où peut-on gratter? 
Moments dans la relative moiteur du bayou d'Oupeye avec Johnny Dick!


You are from Memphis. When did you arrive in Belgium?
Tu peux parler français. Ca fait 15 ans maintenant que j’habite Oupeye, près de Liège, c’est vraiment super chouette.

Ha ha ça me rappelle quand je prenais l’accent anglais quand j’étais jeune ! Donc vous avez passé vos années difficiles d’adolescent, on suppose, ici à Oupeye !
Yeah, j’ai plein d’amis ici, j’ai fait plein de connaissances et on a fait beaucoup la fête, de la musique ensemble. That was great !

Il paraît que vous êtes une bête de scène, vous tournez non stop !
Wah une bête de scène, je sais pas ! Moi, je fais la guitare avec les mains, avec les pieds la batterie, tout ça en même temps, plus je chante, ça fait un « one man band ». C’est ma passion, ma vie, la musique !

Passer du bon temps, avec vous, c’est boire de la bière… euh non, du Jack Daniel’s plutôt !
Yeah, Jack Daniel’s, évidemment ça me rappelle un peu chez moi. Mais les bières belges sont vraiment magnifiques.

J’ai vu que le Jack Daniel’s est fabriqué dans un comté du Tennessee, où la vente d’alcool est interdite ! C'était le cas dans le comté où vous habitiez?
Ouais, ce qui est chouette c’est pouvoir faire des choses interdites, hein !? Ici en Belgique, c’est ça qui est bien aussi c’est que rien n’est interdit.

Alors, qu’est-ce qu’il vous reste à faire ici ?
Hum hum, plein de choses !

Se promener tout nu ?
Se promener tout nu, ça m’est déjà arrivé une fois. Mais bon, je suis quand même plus sage maintenant qu’avant.


Vous nous avez amené ici dans un coin d’Hermalle-sous-Argenteau, le Hemlot, qui vous rappelle le bayou. C’est un étang avec des grosses feuilles vertes qui flottent.
Oui, et des arbres qui prennent leurs racines dans l’eau, le long de la Meuse. C’est vraiment dépaysant ici ; ça me rappelle chez moi, au calme !

Vous avez une bande d’amis qui viennent avec vous ? Qu’est-ce qui se passe quand vous vous retrouvez tous au Hemlot ?
Ah, ça je le garde pour moi ; il faut venir avec moi !

On veut savoir ! Comment peut-on vous rejoindre ?
Ce sont des visites privées, il faut être dans mes amis intimes.

Bon. En fait vous dites que vous venez de Memphis, Tennessee, mais il n’y a pas de bayou là-bas !
Nan, en fait j’ai grandi dans les rives du Mississippi, puis je suis resté en périphérie de Memphis.

Vous aimez les belles américaines !
Pff yeah j’aime les américaines mais j’aime beaucoup les belges aussi. Yeah, surtout les filles de Liège et environs !

Bien sûr on ne parle pas des voitures, on parle des femmes ! Plutôt style pin-up des années 50! Vous ratissez les festivals rockabilly à sa recherche ?
Ah, mais j’ai déjà trouvé, très jolie !


Vous êtes très impliqué avec le groupe Titi Twister Band…
C’est un groupe que j’ai formé avec des copains d’Oupeye ; c’est du rock plus dur qu’avec mon One Man Band. On a fait un concert hier ; j’ai aargh un peu perdu ma voix ; on s’est bien amusé, ouais, bonne fête.

Vous avez un lien avec le groupe Last Men Alive ?
Yeah, c’est l’autre groupe de mes copains du Titi Twister Band ; rock celtique avec violons, très festif, à recommander aussi!

Et vous serez à l’affiche de la fête de la musique à Oupeye ! Donc si on veut vraiment des rockers à Oupeye, il faut passer par vous ?
Wow, il faut savoir qu’il y a beaucoup de bons musiciens à Oupeye, qui font de chouettes choses. Une belle affiche qui prouvera aux gens qu’à Oupeye il y a du talent !

Vos lyrics, des histoires de filles ! Elle part… mais vous voulez encore bien… et quand elle revient vous ne voulez plus !
Wouais, c’est une histoire passée d’il y a bien longtemps. Toujours avec une pointe d’humour ; je n’aime pas les choses tristes…

Le type de fille qui convient à Johnny Dick ?
Ah, c’est quand ça fait chaud dedans, ça fait chaud à Johnny Dick. Je les aime toutes. Ah ça, une fille qui bouge bien, qui est belle à regarder, qui n’est pas très sage, c’est toujours bien !

Dans le public, pas que des filles quand même !
Non, non, y a aussi des mecs qui font la fête avec nous, hein !

Parfois un peu de bagarre ? Est-ce que Johnny Dick sait se défendre ?
Nan, Johnny Dick il a une guitare en fer, c’est fait exprès pour taper sur la tête de ceux qui l’ennuient. Ca laisse des marques.


Interview et photos de Lili Sygta

Aucun commentaire:

Publier un commentaire